Leçon 1 "Je Crois"

Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent” Hébreux 11:6-8

Beaucoup de personnes disent avoir “la foi” en quelque chose: En Dieu, en Jésus, en l’énergie “universelle”, dans la Vierge Marie, dans une église ou une confession chrétienne ou une autre religion ou prophète. Il y en a qui parlent de la foi dans certains milieux comme les charismatiques comme “une énergie”, “un pouvoir”, ou des idées semblables.

Mais ils confondent souvent “avoir la foi” avec “avoir une croyance”. La foi est plus qu’une “croyance”. Regardez ce que Jacques nous dit dans son épître:

Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent” Jacques 2:19

Nous voyons donc que la “simple croyance” ne suffit pas. Ces personnes ont une croyance qui ne les aide pas à être agréables à Dieu, comme on lisait en Hébreux 11. Croire qu’il y a “quelque chose” de supérieur qui a créé l’Univers est une question de simple bon sens.

Le mot français “foi” vient du latin fides: Littéralement “confiance”, et dans le grec du Nouveau Testament s’écrit: πίστις (littéralement prononcé “Pistis”) qui veut dire: “Confiance en autrui. Avoir confiance en quelqu’un. Fidélité...”. Dans l'hébreu de l’Ancien Testament cela se dit אמונה (Littéralement prononcé: “Emunah”).

On voit donc que la foi est une confiance en “quelqu’un” ou “quelque chose”. Regardons ce que la Bible nous dit à ce propos:

Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas” Hébreux 11: 1

Ici, l’auteur de l'épître aux Hébreux nous dit que la foi est tout d'abord une “ferme assurance” et une “démonstration”. Une ferme assurance en quoi? Une démonstration de quoi? Il nous répond en disant: “des choses qu'on espère” et “qu'on ne voit pas”.

Que sont ces “choses qu’on espère sans les voir”? La Bible nous répond:

Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu'à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que voue imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses” Hébreux 6: 11-12

Je veux attirer ici votre attention sur quatre mots: espérance, foi, persévérance et promesses.

Par la foi on espère (espérance) avec persévérance, des promesses qu’on ne voit pas, mais dont on est persuadés et complètements convaincus (malgré les doutes, malgré les sentiments, malgré ce que nous voyons autour de nous). Un exemple de ça que l'apôtre Paul nous donne, est Abraham notre père. Paul l’appelle “Père des croyants” (Rom. 4:11)

Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu'il promet il peut aussi l'accomplir. C'est pourquoi cela lui fut imputé à justice” Romains 4: 20-22

Et l’auteur de l'épître aux Hébreux nous donne un autre exemple de cette foi avec Moïse:

...il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible” Hébreux 11: 27

Si nous lisons ces versets dans leur contexte, nous voyons qu’Abraham, bien qu’il voyait ses circonstances difficiles, tant dans le domaine personnel, comme dans ce qui l’entourait, n’a pas douté (la vraie foi ne nie pas la réalité de la vie). Aussi Moïse a décidé de souffrir l'opprobre de Jésus plutôt que de jouir de ce monde qui périt: “...aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que d'avoir pour un temps la jouissance du péché, regardant l'opprobre de Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Égypte, car il avait les yeux fixés sur la rémunération” Hébreux 11: 25-26.

Donc la foi va plus loin que tes circonstances, plus loin que tes désirs. Tu ne vas pas nier ton péché car “Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous” 1 Jean 1:10. Mais ce que tu peux faire c’est te “montrer ferme, comme voyant celui qui est invisible” Héb. 11: 27 et te lever de ton péché et de tes circonstances, de ton petit monde où tu es le centre de l’Univers, et regarder aux Promesses de Dieu.

La foi est donc basée sur les “Promesses de Dieu”. Les promesses de Dieu ne sont pas le fruit de ton imaginaire mystique, de tes idées sur Dieu, de ta tradition religieuse, de “rêves sur Dieu”, de “prophéties” charismatiques ou de traditions humaines. Cela n’est pas la “foi” comme on vient de le voir, mais une simple “croyance” comme les démons ont, en tremblant.

Les promesses de Dieu sont celles qui sont écrites dans Sa Parole: La Bible. Le centre de la Bible est Jésus le Fils de Dieu, qui est Lui même la Parole faite chair:

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu” Jean 1:1, et “Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père” Jean 1: 14.

Donc:

JÉSUS ET SA PAROLE DOIT ÊTRE LE CENTRE DE TA FOI. Sinon, ce n’est pas “foi” tel que la Bible la décrit. Mais une “croyance religieuse”.

Tu lis ou tu écoutes l’Evangile. Tu écoutes les paroles de Jésus et de Ses apôtres qui sont écrites dans la Bible. Tu “décides” si Jésus est un menteur et un fou, ou si Jésus est Celui qu’il dit être: Le Fils de Dieu. Tu “décides” si Jésus est digne de ta confiance (de ta “foi”).

Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ” Romains 10:17

On vient de voir que la foi est une confiance au-delà de nos circonstances présentes, de nos sentiments ou émotions, en Jésus et Ses Promesses.

Comme on le lisait en haut de cette leçon, “...sans la foi il est impossible de lui (à Dieu) être agréable...” Héb. 11:6 car Dieu n’a qu’une seule manière de pardonner nos péchés et de nous donner Son Salut:

Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie” Éphésiens 2: 8-9

Les catholiques-romains disent que le salut est par les oeuvres. Les “protestants nominaux” (nominaux: que de nom, pas des vrais chrétiens) disent que c’est par la foi.

La Bible nous enseigne que le salut est par la Grâce de Dieu, par Son amour et Sa Miséricorde à travers Son Fils Jésus et Sa mort sur la croix et Sa résurrection (“c'est par la grâce que vous êtes sauvés”), et que le “canal” pour recevoir cette grâce est la foi en Lui et Ses Promesses accomplies en Jésus (“par le moyen de la foi”).

Mon cher frère, ma chère soeur qui lisez ces mots: Ayez la foi (la pleine confiance) en Jésus et Ses Promesses, avec persévérance, jusqu’à la fin. Attention! Le Jésus de la Bible, pas un faux Jésus de ton imagination mystique ou religieuse.

Jésus de Nazareth est digne de notre entière confiance.